Conseil #2 : Prêter attention aux appels de phares des routiers (ou penser à faire un stock de mouchoirs) [#3/5]

[Cet article fait partie d’une série intitulée « 4 conseils (pas si) farfelus pour donner toutes les chances à votre histoire d’amour de perdurer…  »]

CMarqueze_FemmePleur

Blog de Catherine Marquèze – Conseil N°2 : Prêter attention aux appels de phares des routiers (ou penser à faire un stock de mouchoirs)

Partons maintenant du principe que vous avez trouvé votre moitié. Vous pensez que tout se passe bien et vous flottez entre terre et ciel, sur votre doux nuage. Et puis, paf ! Le nuage éclate et se transforme en pluie diluvienne. Vous n’avez rien vu venir, et du coup, vous n’avez même pas une boite de mouchoir pour éponger ce désastre. La loose, quoi !

Pourtant, une relation, comme chacun sait, ne se termine pas comme ça du jour au lendemain. Lundi on s’aime. Et Mardi, ah tiens, ça me saoule. Non, ça ne fonctionne pas comme ça.

L’amour s’échappe par petite touche, comme la crevaison lente d’un pneu. C’est tellement imperceptible que vous ne vous en apercevez pas et vous continuez à rouler, le pied au plancher, sur l’autoroute de la vie (!)

Et puis, un beau jour, un poids lourd vous fait des appels de phare. Vous lui adressez un sourire indulgent. Les routiers sont sympas comme chacun sait… et un tantinet dragueurs. Mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter, hein ? Tiens, vous le raconterez ce soir à votre moitié au coin du feu et vous en rigolerez bien ensemble.
Si ce n’est qu’un deuxième routier vous fait des appels de phares. Un troisième. Un quatrième… Là, ça attire votre attention. Que tous les routiers du monde soient tombés amoureux de vous le même jour, c’est quand même surprenant ; voire, improbable. Et finalement, une femme arrêtée au feu à côté de vous, vous fait signe d’ouvrir la fenêtre et vous dit tout de go que vous roulez avec un pneu crevé.

Pardon pour la métaphore ! Mais avec l’amour, c’est un peu pareil. Si vous ne faites pas attention aux petits détails qui montrent que la relation est en train de s’effilocher, si vous refusez d’entendre les conseils parfois bien avisés de vos proches qui (en principe) ne vous veulent que du bien (les fameux « appels de phares »), eh bien, vous vous retrouvez d’un jour à l’autre seul(e)…

Et selon mon expérience, en amour, il n’existe pas vraiment de rustines efficaces.

 

Le Conseil #3 : Rester à l’affut, ne jamais croire que c’est gagné (ou aimer les vieilles femmes)

Leave a Comment

Filed under Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *