Conseil #3 : Rester à l’affut, ne jamais croire que c’est gagné (ou aimer les vieilles femmes) [#4/5]

[Cet article fait partie d’une série intitulée « 4 conseils (pas si) farfelus pour donner toutes les chances à votre histoire d’amour de perdurer… »]

CMarqueze_LuneDeMiel

Blog de Catherine Marquèze – Conseil N°3 : Rester à l’affut, ne jamais croire que c’est gagné (ou aimer les vieilles femmes)

 

La lune de miel passée, la vigilance est la règle. À moins évidemment que vous ne misiez sur un renouvellement systématique tous les deux ans (durée moyenne de la lune de miel selon une source sûre…) Dans ce cas, reposez-vous sur vos deux oreilles et ne résiliez pas votre compte sur Adopteunmec/unemeuf : il peut encore vous servir.

 

Si en revanche, vous envisagez une relation « longue-durée » avec votre moitié, la difficulté va résider dans le fait de rester à l’affut. C’est fatigant, ça !

Vivre ensemble au quotidien, sans se laisser envahir par les habitudes. Être à l’écoute de l’autre sans oublier de s’écouter soi. Se connaître l’un l’autre sur le bout des doigts tout en conservant chacun une part de mystère. Et puis, le temps passant, accepter (je n’ai pas dit « se résigner ») que l’autre ne soit pas tout à fait aussi conforme à notre idéal d’homme ou de femme…

Mon avis personnel, c’est que la relation entre homme et femme n’est pas faite pour durer. Pascal Picq, le célèbre anthropologue, le confirmait lors d’une conférence à laquelle j’assistais il y a quelque temps : « Le mariage a été créé à une époque où on ne vivait pas plus de 40 ans. Aujourd’hui, on vit deux fois plus longtemps. Inutile de s’étonner du nombre de couples qui se séparent » ; et d’ajouter, « Personnellement, je suis marié avec la même femme depuis bien plus longtemps, mais mon cas ne fait pas loi : tout le monde sait bien que les anthropologues aiment les vieilles femmes. »

Apparemment, ce sont aussi de petits plaisantins. Mais comme le dit le proverbe : « Femme qui rit, à moitié dans votre lit ».

 

Conseil #4 : Communiquer clairement (ou regarder la télé en ruminant)

Leave a Comment

Filed under Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *